Accueil arrow Le Village arrow l'histoire du site arrow Historique de Lichtenberg
Advertisement
Historique de Lichtenberg Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Index de l'article
Historique de Lichtenberg
Bibliographie

 

 

                        A la fin du 12ème siècle, la contrée couverte de forêts et peu peuplée, appartenait à l'Abbaye de Neuwiller-les-Saverne.

                        Les besoins temporels du couvent (sécurité, justice, commerce, …) étaient assurés par un avoué. En 1197,  le dernier avoué de la lignée des comtes de Hunebourg décéda.

                         Son remplaçant désigné par l’évêque de Metz,  lors du déboisement du sommet de notre colline pour financer des besoins de l'abbaye, découvrit l’énorme rocher sommital de 135 m sur 75m accessible d’un seul côté. Comprenant l‘ intérêt militaire d’un tel site, il y construisit, avec ou sans l’accord des moines, son château. Vues les circonstances de la découverte des lieux, il lui donna le nom de  « LICHT AM BERG » ce qui donna, après un certain nombre  de variantes phonétiques, au cours du 19e siècle le nom de

LICHTENBERG

Image

 

 Les Lichtenberg étaient l'une des familles les plus puissantes d'Alsace du Nord, et comptaient dans leurs rangs trois évêques de Strasbourg,Image dont le célèbre Conrad de Lichtenberg, qui fit construire le massif occidental de la cathédrale de Strasbourg par Erwin von Steinbach. C'est lui qui fit ériger un bâtiment résidentiel en 1286 dans le château, dont il ne subsiste aujourd'hui que les caves transformées en casemates au XIXe siècle.

Image Vers 1580, en pleine Renaissance, leurs successeurs, les Hanau-Lichtenberg, font effectuer différents réaménagements dans le château par Daniel Specklin, architecte des fortifications de la ville de Strasbourg. En adaptant le système défensif à l'artillerie de l'époque, cela lui a permis de résister vaillamment aux troupes royales de Louis XIV en 1678, mais la forteresse fut tout de même conquise et ensuite intégrée à la ligne de défense du Royaume de France, comprenant les places fortes de Bitche, La Petite-Pierre et Phalsbourg.


Vers 1682, Vauban, le célèbre ingénieur militaire, signa un plan visant à améliorer davantage la défense de la forteresse, mais ce sont surtout ses successeurs qui firent les plus grands travaux.


Pris seulement trois fois au cours de son histoire, le château de Lichtenberg est assiégé puis détruit par un gigantesque incendie le 09 Août 1870.

Image

Le site est occupé depuis le XIIIe siècle, chaque époque a laissé son empreinte dans le château. Ainsi, plusieurs éléments intéressants sont à voir, entre autres la chapelle de style gothique tardif avec son mausolée Renaissance (l'un des plus beaux d'Alsace), la " salle des trois têtes ", les casemates, l'arsenal Renaissance et son auditorium en encorbellement du XXe siècle, les maisons Ouest réaménagées en espaces d'exposition et en boutique, et possédant des fenêtres " oeil-de-boeuf " de la Renaissance...

D'autres bâtiments sont en cours de restauration. 


Grâce à son projet de mise en valeur du patrimoine, le château est équipé de toutes les structures adéquates lui permettant d'assurer tout un programme d'animations culturelles (conférences, concert, théâtre...). Les maîtres d'oeuvres du projet d'aménagement sont Andréa BRUNO et Jean-Pierre LAUBAL.


En prime, vous pourrez aussi admirer du haut des tours le magnifique paysage des Vosges du Nord, et, si vous avez de la chance, apercevoir la flèche de la Cathédrale de Strasbourg.

 

ImageLe visiteur ne peut manquer de la remarquer, elle affleure partout et marque le paysage autant que les édifices : cette roche riche en oxyde de fer, c'est le grès des Vosges...


Classé " Réserve de Biosphère " par l'UNESCO, le Parc naturel régional des Vosges du Nord offre bien d'autres occasions de s'émerveiller. Autour de Lichtenberg, entre montagne et vignoble, forêts et vergers, non loin de La Petite-Pierre et de la" Suisse d'Alsace ", une nature préservée et authentique s'offre à une découverte tranquille, à travers panoramas somptueux, sentiers animaliers ou botaniques, visites guidées ou circuits de randonnées.

Riche des traditions et de la gastronomie alsaciennes, le Parc naturel des Vosges du Nord possède également son caractère propre qui transparaît dans son patrimoine architectural et culturel. Là encore, le visiteur sera comblé : outre les nombreuses manifestations inscrites au calendrier, pas moins de 40 musées, expositions permanentes et sites majeurs sont à découvrir !



 

Langue/Language/Spräche

  • Français
  • English
  • Deutsch